Village planétaire, retour sur la semaine du 10 au 16 mai 2018

with No Comments

Aww

Orang-outan à Bornéo essayant d’imiter – sans succès – les pêcheurs (reddit)
Golfeur Retriever“, autres bonus ici et .
Comme chaque semaine, nous publions la suite de notre ouvrage. Aujourd’hui on s’intéresse aux raisons qui expliquent la récurrence des affaires de corruption  : “Le triomphe du mal“.

Politique

 

– En bref : La Corée du Nord devrait assouplir les restrictions d’accès à son espace aérien et inviter les médias à couvrir le démantèlement du site d’essais nucléaires (The Hill) [en]. Au Kenya, les braconniers risqueront bientôt la peine de mort (The Independent) [en]. Le nouveau président du Costa Rica, Carlos Alvarado, souhaite interdire les combustibles fossiles. Un plan ambitieux compte tenu de la situation des transports publics au Costa Rica. L’homme, qui est également le plus jeune président de l’histoire du pays souhaite faire de son pays : “Le laboratoire de décarbonisation du monde” (telesur) [en]. La Cour suprême des Philippines révoque la Chef de la Justice du pays, cette dernière ayant à plusieurs reprises critiqué et voté contre des propositions controversées du gouvernement. Le président Duterte contrôle désormais toutes les branches du gouvernement (reuters) [en].

 

Un manifestant palestinien utilise une raquette pour renvoyer un
gaz lacrymogène le 11 mai 2018 par Ibraheem Abu Mustafa (Reuters)​.
Trois jours plus tard, le 14 mai, on dénombre 58 morts tués par les forces
israéliennes ainsi qu’au moins 1 200 blessés.

 

– Génial dossier du Courrier international sur les 70 ans d’Israël, le pays ayant été fondé le 14 mai 1948. Difficile de faire justice aux 33 pages de ce dossier en quelques lignes, qui en font sans doute l’un des meilleurs numéros que nous ayons lu. La population du pays a été multipliée par onze depuis sa création, pour atteindre actuellement les 8,8 millions d’habitants. C’est surtout sur l’histoire du pays et les conditions de sa création que l’on en apprend. Ainsi, pour l’universitaire libanais Gilbert Achcar, “la déclaration de 1917, promettant l’établissement en Palestine d’un foyer pour les Juifs, aurait été formulée par un homme politique britannique qui voulait empêcher l’immigration en Grande-Bretagne des réfugiés juifs“. Le quotidien Ha’Aretz raconte la mort au combat du chef palestinien Abdel Kader Al-Husseini en 1948. Sa mort et sa défaite seraient en partie dues aux pays arabes, qui auraient refusé de lui apporter l’aide matérielle dont ils disposaient pourtant : “Une fois, j’ai demandé à Arafat comment le problème palestinien était né. “Les arabes nous ont trahis, a-t-il dit.” L’universitaire israélien de gauche Benny Morris reconnait les vingt-quatre massacres commis par l’armée israélienne en 1948, mais défend une position ferme, allant même jusqu’à déclarer qu’il aurait fallu “expulser tous les Arabes“. D’après lui, “Une société qui a l’intention de vous tuer vous oblige à la détruire. L’alternative est : détruire ou être détruit“, allant même jusqu’à lier cette violence aux cultures arabe et islamique : “Je comprends la haine des Palestiniens, leur volonté de se venger des bouclages voire de la création d’Israël. Mais ce n’est pas une explication suffisante. Malgré l’oppression des peuples d’Afrique par les puissances européennes, il n’y a jamais eu de terrorisme africain à Londres, à Paris ou à Bruxelles. Nous-mêmes, malgré l’énormité des crimes allemands, ne faisons pas sauter de bus à Munich et à Nuremberg. Nous affrontons ici quelque chose de profondément ancré dans les cultures arabe et islamique, où la vie humaine n’a pas le même poids et où la liberté, la démocratie, l’ouverture et la créativité sont perçues comme des valeurs étrangères. Dans la culture tribale arabe, la vengeance est une valeur centrale. La société à laquelle nous sommes confrontés n’a aucune inhibition morale. Si elle parvient à se doter d’armes chimiques, biologiques ou atomiques, elle en fera usage et, si elle le peut, elle commettra un génocide. […] quand on a affaire à un tueur en série, l’essentiel n’est pas de comprendre pourquoi, mais bien de l’enfermer ou de l’exécuter”. Outre ces propos peu rassurants quant à la possibilité d’une paix, on apprend également que malgré une “falsification de l’Histoire” de l’Egypte qui impute sa défaite en 1967 à un plan israélien d’attaque du pays, voire à un complot, c’est bien l’Egypte qui a décidé de “se lancer dans la guerre“. En effet, d’après des historiens égyptiens, le délabrement de l’armée égyptienne et son manque de préparation basé sur des informations vieilles de plus de 20 ans sont responsables de l’échec de Nasser. Enfin, deux autres très bons articles, l’un sur Ben Gourion (le fondateur de l’Etat d’Israël), l’autre sur Yasser Arafat (leader palestinien jusqu’à sa mort en 2004) (Courrier international).

 


Economie

 

– En bref ; La Corée du Sud souhaite construire une ligne de chemin de fer à grande vitesse pour connecter la Corée du Nord au reste du monde. Le coût du projet est estimé à 35 milliards de dollars (Business Insider) [en]. Dopé par la forte demande de GPUs notamment utilisés pour miner des cryptomonnaies, le fabricant de cartes graphiques Nvidia voit ses revenus totaux augmenter de 66% pour atteindre le niveau record 3,21 milliards de dollars (Bitcoin). Donald Trump accuse les gouvernements étrangers d’extorquer “des prix de médicaments déraisonnablement bas” aux firmes pharmaceutiques. Aux Etats-Unis, le prix des médicaments est souvent très élevé. Ainsi, le traitement contre l’hépatite C y coûte 95 000$ contre 900$ en Inde ou 38$ en Australie. Pour creuser le sujet, on recommande le livre “The truth about the drug companies” écrit par l’ancienne éditrice en chef du New England Journal of Medecine, Marcia Angell (BBC) [en].

 

Gratte-ciels à New-York (déformé par un objectif très grand angle) (Lensasoft)

 

– Aux Etats-Unis, les rachats d’actions effectués par les groupes du S&P500 devraient atteindre les 800 milliards de dollars en 2018, soit un nouveau record (520 milliards en 2017). Pour le quotidien Le Monde, il s’agit d’une “façon pour les ténors de Wall Street d’utiliser les fonds placés à l’étranger que la réforme fiscale de Donald Trump les incite à rapatrier, et dont ils n’ont pas un usage immédiat“. A noter également l’étude de l’ONG Oxfam qui constate qu’ “entre les dividendes et les rachats d’actions, les groupes du CAC 40 ont, depuis 2009, transféré à leurs actionnaires l’équivalent de 67,5% de leurs bénéfices“. Ainsi, les salariés récupèrent aujourd’hui “seulement 5% du total sous forme d’intéressement et de participation, et la part disponible pour les investissements ne dépasse guère 27,5%” (Le Monde & Le Monde).

 

– Le véritable frein à la capture du carbone de notre atmosphère n’est pas scientifique mais économique. En effet, le carbone aujourd’hui “ne coûte pas plus de 8 à 10 euros la tonne, soit peu ou prou le prix de son extraction dans le sous-sol“. Or, “pour que la capture et la valorisation du CO2 deviennent intéressantes pour les industriels, il faudrait que le carbone avoisine les 80 euros par tonne” comme le signale François Guyot. En conséquence, “nous devrons donc attendre quelques années avant de rouler au CO2 atmosphérique ou d’habiter dans des tours construites grâce à lui” (Carnets de Science, La revue du CNRS #1, p.162).

 


Sciences & Société

 

​- Les individus de la classe ouvrière auraient tendance à être plus empathiques, plus altruistes, plus vigilants et fatalistes (BPS) [en]. Une pilule contre la gueule de bois réduit sur des souris le taux d’alcoolémie de 45% en 4 heures par rapport aux souris non traitées (The  Conversation) [en]. Contrairement aux idées reçues, la pornographie ne devient pas de plus en plus violente. En vérité, ce serait même l’inverse ; la pornographie représentant des actes non-consensuels voire des agressions serait en déclin. Les vidéos les plus populaires ont tendance à montrer des scènes consacrées au plaisir des femmes (PsyPost) [en]. Les humains ont la capacité de percevoir au-delà de leur champ visuel ; nos cerveaux construisent une sphère de sensibilité à 360° (Inquisitr) [en].​ L’usage d’alcool et l’usage du tabac combinés engendrerait 250 millions d’années de vie en situation d’invalidité, les drogues illégales en engendrerait 10 millions. L’étude internationale encourage à prioriser davantage la lutte contre la consommation d’alcool et de tabac (Health) [en]. Il y aurait une corrélation entre un taux élevé de testostérone et une volonté d’exploiter les autres. Placés dans une position de pouvoir, les individus avec un taux élevé avaient également tendance à être plus narcissiques et corrompus (PsyPost) [en].

 

Les artères coronaires d’un coeur humain sans graisses ni muscles  (reddit)​​

 

– En Corée du Nord, les règles du Basketball diffèrent sensiblement du reste du monde. Là-bas, un dunk vaut trois points (contre 2), un trois points en vaut quatre si il s’agit d’un ‘switsh’ (lorsque la balle rentre sans toucher la planche et le cercle), un lancer-franc raté fait perdre un point à l’équipe et les fields goals durant les trois dernières minutes valent huit points (Herald Sun) [en].

 

– Les gifs de la semaine : visualiser les probabilités grâce à une planche de Galton, la plus grande pizza au monde en livraison, 9 ans et déjà skateboardeuse – mais sans casque4,5 km en 20 secondes.

 

Lave à Kalapana, Hawaï, en 2010 (reddit)

 

– ​Passionnant entretien avec l’anthropologue de renommée mondiale Maurice Godelier, Médaille d’or du CNRS en 2001 dont les travaux majeurs portent sur les sociétés tribales, la parenté ou la domination masculine. Au début de son dernier essai L’imaginé, l’Imaginaire et le Symbolique, il écrit : “tout ce qui est imaginé n’est pas imaginaire“. En effet, “des mondes imaginaires tels que les mythes donnent naissance à des réalités sociales concrètes“. Des propos qui s’incarnent très bien dans l’idée de nation, comme nous l’avions traité il y a quelques semaines. De plus, il constate que “toutes les religions, qu’elles soient polythéistes ou monothéistes, considèrent qu’il y a une vie après la mort” et en déduit donc que “dans toutes les religions, la mort ne s’oppose pas à la vie” mais “à la naissance“. 

 

Toutefois, il existe une distinction fondamentale au sein des religions “selon qu’elles postulent ou non l’existence d’un jugement des humains après leur mort“. Dans les sociétés tribales, tous les humains jouissent après la mort de la même vie. L’entretien se conclut par une citation provenant de la fin de son livre : “L’humanité pourra-t-elle un jour cesser d’inventer des mondes qui n’existent pas pour créer des mondes où elle continuera d’exister ?” qu’il commente : “La croyance est un phénomène difficile à déraciner, si ce n’est indéracinable. […] L’école peut permettre d’interroger les idées que l’on tient pour vraies. Si la raison scientifique n’est pas contagieuse, elle apprend aux individus à prendre une distance critique, avant de se tuer entre eux” (Carnets de Science, La revue du CNRS #1, p.23-29).

Internet & Blockchain

 

– En bref : La récente réorganisation interne de Facebook donne lieu à la création d’une entité dédiée à la Blockchain (independent.co) [en]. ​Le protocole xRapid du Ripple est utilisé pour la première fois. La transaction bancaire entre deux institutions financières, l’une aux Etats-Unis et l’autre au Mexique a duré 2 minutes (contre 2 à 3 jours traditionnellement) et aurait permis une économie de 40 à 70% sur les frais (Journal du Coin) [en]. Vous pouvez jouer à Space Invaders sur la Blockchain EOS ; les scores et mouvements sont enregistrés en direct sur la Blockchain. Pas tout à fait fluide chez nous mais tout de même très impressionnant quand on connait les problèmes liés à la mise-à-l’échelle d’Ethereum (Journal du Coin). La start-up de vérification d’identité basée sur la Blockchain Civic lance un distributeur automatique de bière afin de montrer le potentiel de sa technologie (CoinDesk) [en].

 

Une fleur ayant poussé dans la Station spatiale internationale avec la Terre en fond (reddit​​​

 

– ​La start-up Xapo, créée en mars 2014 et qui s’occupe de sécuriser le stockage de Bitcoins pour ses clients, détiendrait près de 7% des Bitcoins existants dans ses coffres-forts disséminés sur les cinq continents. Ainsi, la start-up gère près de 10 milliards de dollars, soit plus que 98% des 5 670 banques aux Etats-Unis. Ce fut également la première société à proposer une carte de débit Bitcoin permettant de les dépenser sur la plupart des terminaux bancaires. Toutefois, la start-up ne sécurise que les Bitcoins. (Bloomberg) [en].

 

Les cryptomonnaies dans le Marvel “Hunt for Wolverine – Adamantium Agenda #1 (twitter​​​

 

– Très bon gif qui représente l’évolution en terme de valeur des principales cryptomonnaies ainsi que les retours qu’elles ont générés tous les 7 jours de 2014 à aujourd’hui. Une synthèse rapide et claire de quatre ans d’évolutions (twitter) [en].

 

– Un podcast complet qui explique : “Pourquoi le Ripple (XRP) a peu de chances de réussir ?”Ainsi, le Ripple aurait peu de chances d’être adopté, il serait très centralisé, certaines des pratiques commerciales de l’équipe dirigeante s’apparenteraient à des pots-de-vins. Enfin, puisque le Ripple est destiné aux banques et aux institutions financières, le commun des mortels n’auraient que peu d’utilité d’un tel token (UnchainedPodcast) [1hr] [en].

 

 

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et/ou Twitter !
A la semaine prochaine !

 


N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions ; newsletter@antiprince.org.
Vous pouvez vous abonner ici.
Cette revue de presse est également disponible sur Steem et Antiprince.org

A.2

with No Comments

Le triomphe du mal

 

On libérera l’énergie de l’atome, on guérira de la tuberculose et du cancer, on voyagera dans les astres, on prolongera la vie, mais on ne trouvera pas le moyen de se faire gouverner par les moins indignes.
Jean Rostand, Pensées d’un biologiste(20)

Machiavel enseigne le mal. L’un de ses enseignements les plus importants est qu’il vaut mieux être “craint qu’être aimé”, même si l’idéal consiste – logiquement – à être à la fois craint et aimé. Ainsi :

 

Le machiavélisme est alors l’incarnation de l’immoralité en politique, qui ne consiste pas seulement à user de procédés condamnables – la ruse, le mensonge ou la violence – mais à réduire la politique à ceux-ci et à n’exclure aucun moyen, pourvu qu’il contribue à atteindre la fin visée.(21).

 

La raison en est simple, si une personne dans le jeu politique utilise l’amoralité, elle a un avantage inhérent à son comportement pour réussir face aux autres. Pour que le jeu politique soit juste, il faudrait que l’ensemble des joueurs se mette d’accord et respecte des règles dites justes. Or, ceci est illusoire car dans la réalité, au vu de l’ampleur de l’enjeu, il est probable qu’au moins un des joueurs cherchera à fausser le jeu. Et, puisque l’important n’est pas de participer au jeu politique, mais de gagner, l’absence de règles devient la règle. C’est le triomphe de la ruse, du mensonge et de la violence. L’enjeu politique du pouvoir est trop important, et les risques trop minimes pour dissuader la tricherie. Dans son best-seller Freakonomics, Stephen Levitt, lauréat en 2003 de la prestigieuse médaille John-Bates récompensant le meilleur économiste américain âgé de moins de 40 ans, cite l’humoriste WC Fields ; “Ce qui vaut la peine qu’on le possède est ce qui vaut la peine qu’on triche pour l’obtenir”(22). Or, qu’est-ce qui vaut la peine d’être possédé si ce n’est le pouvoir ? S. Levitt poursuit :

 

Pour chaque esprit qui se donne la peine de concevoir un ensemble de contraintes, une armée d’individus, plus ou moins intelligents, ne manquera pas de consacrer deux fois plus de temps à tenter de le subvertir. Sans vouloir préjuger du fait que la tricherie relève ou pas de la nature humaine, force est de constater qu’elle joue un rôle de premier plan dans quasiment toute entreprise humaine. Tricher est un acte économique primordial : c’est obtenir davantage en donnant moins.(23).

La tricherie accroît les chances de succès, et dans le jeu politique, tous les moyens sont bons pour accroître ces chances de succès. Les implications de ce constat sont significatives.

En politique, on ne change pas les règles du jeu, ce sont elles qui nous changent. De même que l’agneau ne peut triompher des loups, l’homme juste aura un mal infini à triompher dans le monde politique. C’est ce qui explique la récurrence des affaires de corruption ou de conflits d’intérêts, et ce, au plus haut niveau. C’est avant tout l’aspect visible, commun non seulement à nos démocraties, mais plus largement à tout régime, d’une tendance plus large, d’un microcosme caractérisé par la course au pouvoir, l’ambition, et la recherche de l’intérêt personnel. C’est ce que confirmait Marcelo Rebelo de Sousa, le chef d’État portugais. L’homme, qui s’était déjà illustré en déclarant “Être riche c’est bien, être l’ami des riches, c’est mieux”, expliquait : “les comportements politiques sont à peu près les mêmes en dictature et en démocratie – amitiés, aversions, trahisons et attirance pour le pouvoir”(24).

Il semblerait donc que le dénominateur commun des hommes politiques soit davantage l’attirance du pouvoir que la sagesse. Pour satisfaire cette ambition, il arrive souvent que les convictions ne soient qu’accessoires ; le moyen et non la fin justifie l’entrée dans le monde politique. Pierre Bourdieu expliquait que son ancien élève Rémi Lenoir, professeur de Ségolène Royale à l’ENA*, lui avait confié que cette dernière se demandait si elle était de droite ou de gauche, “en termes de plan de carrière”(25). Dans ce cas, la politique devient le moyen de satisfaire son bien, plutôt que celui de faire le bien.

Les politiques agissent avant tout pour eux non pas conjoncturellement, mais structurellement. Pour progresser dans la hiérarchie, il est nécessaire de se mettre en avant. Michel Offerlé expliquait dans son livre Les Partis politiques :

 

Dans leurs mémoires, les hommes politiques reconstruisent leur carrière sur le modèle légitime de la vocation, quand elle est bien souvent le produit de hasards socialement déterminés qui font qu’un individu se trouve là au bon moment et dispose des capitaux adéquats(26).

 

Nous reviendrons ultérieurement sur la nature “des capitaux adéquats” utile à la réussite en politique. S’ils sont déjà de nature à mettre à mal l’illusion d’une société réellement démocratique, concentrons-nous dans un premier temps, sur les “hasards socialement déterminés”.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

* L’École nationale d’administration a formé plus de 5 600 hauts fonctionnaires français depuis sa création en 1945, dont quatre Présidents de la République française et huit Premiers ministres.

Village planétaire, retour sur la semaine du 3 au 9 mai 2018

with No Comments

Aww

Cave glacée en Islande (reddit)
Jackie Chat“, autres bonus ici et .
Cette semaine, nous publions la suite de notre ouvrage. Il traite du fondement de la politique moderne et de ses conséquences : “Sagesse et Politique“.

Politique

 

– En bref : Trump retire les Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien (AP) [en]. Le nombre d’enfants au Japon chute pour la 37ème année consécutive (Japan Times) [en]. Toutefois, l’attention médiatique se concentre souvent sur le Japon alors que le pays n’est pas dernier. En se basant sur le taux de fertilité, le Japon est 184ème sur 200. C’est peu, mais mieux que l’Allemagne (186), l’Italie (187), la Grèce (191), la Pologne (192), l’Espagne (193) et le Portugal (199). En réalité, c’est la conjonction d’une population vieillissante et d’un taux de fertilité bas qui pose problème au Japon, à laquelle s’ajoute une politique d’immigration très restrictive (wikipedia) [en]. Dès cette année, environ 15’000 jeunes citoyens européens de 18 ans devraient recevoir un ticket de train leur permettant de visiter quatre pays de l’Union Européenne gratuitement pendant un mois. A terme, ce projet de l’Union Européenne devrait permettre à 200’000 jeunes de voyager gratuitement au sein de l’Union (ABC News) [en].

 

Everglades National Park en Floride (reddit)

 

– Le quotidien Le Monde analyse les comptes de campagne de Macron, le candidat “le plus dépensier, dans un article intitulé “Dîners lucratifs, dons, rabais : les combines de la campagne Macron“. Derrière ce titre aguicheur, on apprend que les dépenses (après corrections) de sa campagne s’élèvent à 16,578 millions d’euros, et que le remboursement de l’Etat est fixé à 10,64 millions d’euros. La lecture de l’article laisse un goût mitigé ; après les nombreux scandales récents, on ne peut pas s’empêcher d’être rassuré qu’il n’y ait que” 208 984 euros de “dépenses apparemment sous-évaluées“. On est donc partagé entre le soulagement que la campagne de Macron soit globalement “clean et l’idée que ce sentiment de satisfaction en dit long sur l’état des institutions de notre pays (Le Monde).

 


Economie

 

– En bref ; Le bolivar vénézuélien vaut désormais sept fois moins que la monnaie fictive du jeu World of Warcraft. En effet, un dollar vaut aujourd’hui 68’915 bolivars contre 1 dollar pour 10’152 pièces d’or dans le jeu (Fortune) [en]. Depuis le 5 mai, la France vit à crédit écologiquement parlant ; ainsi, “si le monde entier vivait comme les Français, les ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an seraient consommées dès le 5 mai“. L’empreinte écologique du pays, qui s’était réduite sur la période 2008-2015, repart à la hausse depuis 2015 soit “l’année de l’adoption de l’accord de Paris sur le climat. La France est l’un des pays les plus prédateurs puisque le jour de dépassement mondial se situera au alentour de début août (Le Monde & Calculer son empreinte écologique). En moyenne, 71% des foyers américains sont abonnés à Amazon Prime, 45% à Netflix (reddit) [en]. D’après une étude du cabinet Deloitte, environ 16% du PIB anglais serait “directement dépendant de la recherche mathématique. En France, l’ordre de grandeur est équivalent (Carnets de Science, La revue du CNRS #1, p.91).

 

Termes & Conditions de WhatsApp, Google, Tinder, Twitter, Facebook, Snapchat et Instagram (reddit)

 

– D’après le dernier rapport d’ING sur l’évolution récente du patrimoine des ménages français, le patrimoine moyen d’un ménage français (hors immobilier) s’élève à 178 200 euros, ce qui constitue un nouveau record. Toutefois, en raison du faible intérêt pour “les placements risqués” qui “sont aussi les plus rémunérateurs“, la rentabilité de ce patrimoine financier est peu élevée. Ces bons chiffres selon lesquels “les Français sont donc 15 % plus riches que leurs voisins allemands” masquent toutefois de fortes disparités : “un Français sur cinq n’arrive pas à épargner et 5 % des ménages possèdent près de 40 % des actifs financiers“. En moyenne, chaque ménage français épargne depuis 2014 environ 260 euros par mois. Mais, “seuls 35 % des ménages déclarent épargner plus de 200 euros par mois. Enfin, le rapport rappelle également que “390 milliards de valeurs d’actifs ont été rayés du patrimoine des Français” en raison de la crise financière de 2008, “un montant qu’il leur a fallu deux ans pour récupérer” (Le Monde).

 

– Bon article du site Ahval sur la situation de l’économie turque ; la main-mise du pouvoir a entraîné une dégradation de la confiance économique. En effet, “pour la première fois dans l’histoire de la Turquie, le solde des investissements directs est négatif : au mois de février, pour 511 millions de dollars qui sont entrés dans le pays, 779 millions en sont sortis“, plus de “70 % des grandes marques internationales ont mis fin à leur présence en Turquie” durant les trois dernières années et “13 000 millionnaires turcs ont fait leurs valises“. Plus problématique, la chute de la monnaie crée des “charges financières insupportables pour les entreprises (Courrier international).​

 


Sciences & Société

 

​- En raison de l’effet nocebo – l’opposé du placebo, rechercher ses symptômes sur Google pourrait les aggraver (CBC) [en]. Malgré les conseils diététiques contradictoires, manger jusqu’à 12 oeufs par semaine ne semble pas augmenter les facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes atteinte de prédiabète ou de diabète de type 2 (The University of Sydney) [en]. 50% de la biomasse forestière dans le monde serait concentrée dans les 1% d’arbres les plus gros des forêts matures ; l’abondance de grands arbres jouerait donc un rôle clé pour limiter les effets du gaz carbonique (Wiley) [en]. Chez les souris âgées comme chez les souris jeunes, le jeûne améliorerait considérablement la capacité de régénération des cellules souches intestinales (MIT News) [en].​ En moyenne, les villes américaines perdraient 36 millions d’arbres par an (PBS) [en].

 

Zoom sur un upvote – l’équivalent des likes sur reddit – et ses pixels OLED sur l’écran d’un Samsung Galaxy S8. OLED signifie diode électroluminescente organique. Comme tout ce qui est organique, les diodes se dégradent avec le temps. Les pixels bleus sont particulièrement vulnérables à cette dégradation. Pour cette raison, ces derniers sont plus gros et parcourus par une tension plus faible afin d’allonger leur durée de vie. En conséquence, les diodes sont disposées selon un arrangement différent du traditionnel RVB et il y a plus d’espace noir. C’est la raison pour laquelle il faut une résolution supérieure sous OLED pour obtenir le même niveau de netteté que celui d’un écran LCD (reddit)​​

 

– A voir absolument ! Que l’on soit inquiet, fasciné ou même prudent vis-à-vis de ce qui reste une conférence visant à promouvoir les produits Google, la présentation de la nouvelle intelligence artificielle de Google capable d’avoir des conversations avec des étrangers constitue indubitablement l’un des événements marquants de cette semaine. Le genre de vidéo qui nous rappelle la vitesse des progrès technologiques contemporains et alimente la controverse sur la fin de l’emploi​ (Youtube, 5mn) [en].

 

– Les nombreux gifs de la semaine : la lave à Hawaii dans un jardin & qui mange une voiture (à voir !), allumer 42 000 allumettesallergie niveau 99, le métro polaire, un gecko ayant avalé une luciole, différents objectifs d’appareils photos (à voir !) et l’oiseau Bec-en-sabot du Nil qui ressemble véritablement à un dinosaure (à voir !).

 

Derrière de belles couleurs, une croissance fongique qui
signale le début de la pourriture (reddit)

 

– Excellent article de 52 insights qui retranscrit un entretien avec le physicien américain Michio Kaku : “L’avenir de l’humanité est dans les étoiles“. Outre sa position sur l’échelle de Kardachev – elle classe les civilisations en fonction de leur consommation d’énergie et de leur niveau technologique, on retient surtout son avis sur la laserportation : “D’ici la fin du siècle, nous serons capables de nous numériser […] Nous serons donc capables de créer une image composite de qui nous sommes. Nous pourrons numériser cette image, la charger sur un rayon laser et l’envoyer sur la Lune. En une seconde, nous nous retrouverons sur la Lune, en vingt minutes nous atteindrons Mars. […] Les soucoupes, c’est vraiment trop daté XXe siècle !”. Son point de vue sur le futur de l’humanité est globalement plutôt positif : Nous sommes différents des 99,9% de formes de vie qui ont disparu. Les dinosaures n’avaient pas de programme spatial, et c’est pour cela qu’ils ne sont plus là aujourd’hui. (Courrier international).

Internet & Blockchain

 

– En bref : Bill Gates a déclaré : “Si j’avais des Bitcoins, je les vendrais. En effet : “Je parierais contre le Bitcoin s’il y avait un moyen facile de le faire. En tant que classe d’actifs, vous ne produisez rien alors vous ne devriez pas vous attendre à voir son cours augmenter. […] Le Bitcoin et les ICOs sont les choses les plus spéculatives et insensées du moment“. Depuis, Twitter s’enflamme pour expliquer à Bill Gates qu’il peut facilement parier contre les Bitcoins via les contrats futurs et l’inciter à “put your money where your mouth is” (Bitcoin.fr). Pour le cofondateur de Reddit, l’ether atteindra les 1 500$ cette année (CCN) [en]. Reddit devrait bientôt à nouveau prendre en charge les paiements en Bitcoin (cryptofrance).

 

Grâce à la lumière ultraviolette, on peut observer les lignes du champ magnétique du Soleil (NASA​​​

 

– ​L’UNICEF Australie vient de lancer un mineur de cryptomonnaie sur son site hopepage. En trois clics, vous pouvez donner temporairement (tant que l’onglet est ouvert) une partie de la puissance de calcul de votre ordinateur. L’argent récolté est utilisé pour apporter eau, nourriture et vaccins aux enfants réfugiés bangladais (Unicef) [en]. Une excellente initiative qui rappelle le projet BOINC plus ancien, et qui permet d'”Utilis[er] les ressources inexploitées de [son] ordinateur (Windows, Mac, Linux ou Android) pour guérir des maladies, étudier le réchauffement planétaire, découvrir des pulsars et participer à beaucoup d’autres types de recherche scientifique” (Berkeley) [en].

 

Les ICOs sont intéressantes parce qu’elles incitent, pour la première fois, à créer de nouveau protocoles ouverts. SMTP, HTTP, SSL etc sont aussi utiles que Google/Facebook, mais ils ne capturent pas de valeur. Pour cette raison, peu de gens travaillaient sur de nouveaux protocoles. (twitter​​

 

– Après l’avoir critiqué à de nombreuses reprises, Goldman Sachs s’apprête à lancer des contrats à terme sur le Bitcoin (New York Times) [en].

 

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et/ou Twitter !
A la semaine prochaine !

 


N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions ; newsletter@antiprince.org.
Vous pouvez vous abonner ici.
Cette revue de presse est également disponible sur Steem et Antiprince.org

A.1

with No Comments

Pour ceux d’entre nous qui veulent dominer la chaîne alimentaire, il ne peut pas y avoir de pitié. Il n’y a qu’une seule règle. Chasser ou être chassé.
House of Cards, Épisode 1 Saison 2(13)

 

Le Prince mis à nu

 

Ce qui m’intéresse, c’est ce que l’on peut faire avec le pouvoir.
Henri Kissinger

 

Sagesse et politique

 

Étymologiquement, la politique, c’est l’organisation de la cité (polis en grec). En toute logique, la vertu ou la compétence nécessaire à l’organisation de la cité devrait être la sagesse. En effet, comment mieux définir la qualité nécessaire à l’exercice du pouvoir que par la sagesse, soit :

 

le comportement d’un individu, souvent conforme à une éthique, qui allie la conscience de soi et des autres, la tempérance, la prudence, la sincérité, le discernement et la justice s’appuyant sur un savoir raisonné(14).

 

Dès lors, puisque la philosophie n’est autre que l’amour de la sagesse (sophía), philosophie et politique devraient, en théorie, être inséparables. C’est ce qu’expliquait Platon dans le livre V de la République : “Il faut faire en sorte que les rois deviennent philosophes, ou alors que les philosophes deviennent rois”. Les hommes politiques, des philosophes, vraiment ? Un rapide coup d’œil à l’hémicycle nous convainc du contraire. Nos hommes politiques ne semblent guère plus philosophes que ne le sont nos concitoyens, et pour nombres d’entre eux, nous serions tentés d’argumenter que l’inverse est plus vrai – qu’on se rassure, la situation n’est guère différente dans les autres pays.

 

Il ne s’agit pas d’une affirmation controversée, eux-mêmes reconnaissent volontiers que la politique est un monde caractérisé par sa violence. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon définissait le monde politique en ces mots face aux caméras de France 5 : “C’est la cage aux fauves, donc tout le monde se bat. Le pouvoir est une sphère violente et le genre n’y change rien”(15). Pour une fois, tous les bords politiques s’accordent sur le sujet. Pour Roselyne Bachelot : “La politique c’est un lieu de pouvoir et c’est un lieu de cruauté. La durée de survie est à peu près la même que celle sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute”(16). Le phénomène n’est à priori pas récent, tant il est aisé de trouver des traces historiques de la violence politique, non seulement dans différentes époques, mais également dans différents pays.

 

Pourtant, ce n’est pas faute d’un manque de bonne volonté au commencement. Le terme candidat provient du latin candidatus qui désignait à l’origine la toge blanche que devaient revêtir durant deux années les aspirants à la fonction publique, avant de pouvoir solliciter les suffrages(17). Cette toge était symbole de pureté, de sincérité et de simplicité*. Elle permettait également de reconnaître facilement les candidats afin de pouvoir observer leur comportement au sein de la société, de s’assurer de leur probité morale. Dès lors, si le bon sens et l’étymologie indiquent tous deux que les hommes politiques devraient avant tout être sages, sincères, purs, pourquoi ne le sont-ils pas ? C’est parce que la caractéristique nécessaire de l’homme politique n’est pas la sagesse, mais sa connaissance du fonctionnement du jeu politique et du pouvoir.

 

Or, comme nous allons le constater, le pouvoir est par essence mauvais. Attention, il peut être utilisé à bon escient. Mais il faut garder à l’esprit que celui qui a le pouvoir, c’est celui qui a la possibilité d’opprimer. C’est Machiavel qui, en 1532, pose dans Le Prince les fondements de la politique moderne – à tel point que le logo de Sciences Po Paris en est, encore aujourd’hui, entièrement inspiré**. En effet, ce logo représente un livre avec, à ses côtés, un loup et un renard. Il fait référence au Chapitre XVIII :

 

Étant donc dans la nécessité de savoir bien user de la bête, un prince doit prendre, de celles-ci, le renard et le lion, parce que le lion ne se défend pas des filets, le renard ne se défend pas des loups ; il faut donc être renard pour connaître les filets et lion pour effrayer les loups.

 

La force de l’œuvre de Machiavel réside dans son réalisme : il désacralise le pouvoir politique. Il cherche à regarder la politique telle qu’elle est réellement, et ainsi, s’oppose à la tradition chrétienne qui l’observe telle qu’elle devrait être***. Machiavel lui-même expliquera : “Mais puisque mon intention est d’écrire chose utile à qui l’entend, il m’est apparu plus convenable d’aller tout droit à la vérité effective de la chose qu’à l’image qu’on en a”(18). Or, ce désir de réalisme révélera la nature réelle des politiques, non seulement à certains contemporains, mais surtout aux prochaines générations****. Patrick Boucheron dira de lui qu’il est “le maître des déniaisements”(19)*****. À ce titre, des philosophes ont argumenté que Machiavel était peut-être le premier des experts du doute******.

 

 

Son œuvre est révolutionnaire parce qu’elle s’affranchit d’une certaine forme de naïveté, alors présente dans les ouvrages politiques occidentaux. L’objectif du livre n’est pas comment être bon, mais comment arriver au pouvoir puis le conserver. Il ne cherche pas à expliquer comment devrait fonctionner la société, il explique comment réussir au sein d’elle. L’objectif n’est pas de la modifier – en tout cas pas dans un premier temps –, mais de savoir l’utiliser afin d’obtenir et conserver le pouvoir. Il ne s’agit pas simplement de faire le bien commun, mais de satisfaire ses propres ambitions. Cela paraît plus proche de la réalité, et c’est pour cette raison que Machiavel représente le fondement de la politique moderne.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

* Le terme candidatus est lui-même dérivé du terme candidus, qui signifie entre autres : blanc, pur, radieux, candide, sincère, impartial.

** On peut également citer parmi les nombreux exemples qui s’offre à nous, Emmanuel Macron, fin connaisseur de Machiavel, expliquant que ses idées “l’ont beaucoup aidé à s’y retrouver dans le labyrinthe de la politique parisienne”, ou encore Silvio Berlusconi qui a été jusqu’à préfacer une édition du livre.

*** Ce qui lui vaudra par ailleurs une véritable inimitié de la part des jésuites, puisqu’il sera en 1559 mis à l’Index librorum prohibitorum, “un catalogue de livres pernicieux dont la lecture était considérée comme un péché mortel […] [et qui] interdisait théoriquement jusqu’aux citations des oeuvres condamnées.” cf. BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, revers de quatrième de couverture.

**** C’est ainsi que sur son épitaphe payé grâce à une souscription publique en 1787 à Florence – soit « 260  années après sa mort –, on peut lire “Aucun éloge n’est digne d’un si grand nom”. Source : BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, p.121.

***** Avant que de poursuivre en gage de sa contemporanéité : “Voici pourquoi il fut, durant toute l’histoire, l’allié des mauvais jours. Pour ma part, j’aurais peine à dire que je travaille sur Machiavel. Mais, avec lui, oui, comme un frère d’arme, assurément, à ceci près que ce franc-tireur sait toujours se porter aux avant-postes, nous obligeant à le lire non pas au présent, mais au futur.” Patrick Boucheron est titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle au Collège de France. Il a consacré plusieurs ouvrages à Machiavel, BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, p.121.

****** D’après Nietzche lui-même dans Par-delà le bien et le mal : “Il nous fait respirer l’air sec et subtil de Florence et ne peut se retenir d’exposer les questions les plus graves au rythmes d’un indomptable allegrissimo, non sans prendre peut-être un malin plaisir d’artiste à oser ce contraste : une pensée soutenue, difficile, dure, dangereuse et un rythme galopant, d’une bonne humeur endiablée.“, BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, p.8.

Sources

with No Comments

Partie I : L’illusion de la représentativité

 

1 Citation originale par Warren Buffet : « It’s a class warfare, my class is winning, but they shouldn’t be. », source : http://edition.cnn.com/2005/US/05/10/buffett/, consulté le 07 Octobre 2015.

2 MANIN, Bernard, Principes du gouvernement représentatif, Flammarion, 2012, p.240-241.

3 STIGLITZ, Joseph E., The Price of Inequality : How today’s divided society endangers our future, W.W. Norton & Company, Inc., 2013, p.159.

4 Courrier international n°1305, édition du 5 au 11 novembre 2015, « Richesses pour tous ! », propos de Thomas Piketty le 3 octobre 2015 lors de la 13e conférence de la Fondation Nelson Mandela, p.48.

5 Selon le sociologue indien Sachin Kumar Jain, ibid, p.50.

6 Le Monde Diplomatique, n°761, Août 2017, p.12-13.

7 Courrier international n°1368 du 19 au 25 janvier 2017, p.8.

8 STIGLITZ, Joseph E., The Price of Inequality : How today’s divided society endangers our future, W.W. Norton & Company, Inc., 2013, xxvii.

9 Larry M. Bartels, Unequal Democracy: The Political Economy of the New Gilded Age (New York: Russell Sage Foundation, 2008): Martin Gilens, “Inequality and Democratic Responsiveness”, Public Opinion Quarterly 69, no. 5 (2005): 778-96, tiré de HACKER, Jacob S. & PIERSON, Paul, Winner-Take-All Politics, How Washington Made the Rich Richer – And Turned Its Back on the Middle Class, Simon & Schuster, Inc., 2010, p.111.

10 HACKER, Jacob S. & PIERSON, Paul, Winner-Take-All Politics, How Washington Made the Rich Richer – And Turned Its Back on the Middle Class, Simon & Schuster, Inc., 2010, p.111.

11 MARTIN GILENS, “Inequality and Democratic Responsiveness”, Public Opinion Quarterly 69, no. 5 (2005): 794, tiré de HACKER, Jacob S. & PIERSON, Paul, Winner-Take-All Politics, How Washington Made the Rich Richer – And Turned Its Back on the Middle Class, Simon & Schuster, Inc., 2010, p.111.

12 Citation originale : “There are two things that matter in politics. The first is money. I can’t remember the second.” Mark Hanna tiré de HACKER, Jacob S. & PIERSON, Paul, Winner-Take-All Politics, How Washington Made the Rich Richer – And Turned Its Back on the Middle Class, Simon & Schuster, Inc., 2010, p.170.

 

Le prince mis à nu

13 “For those of us who want to climb to the top of the food chain, there can be no mercy. There is but one rule. Hunt or be hunted”. House of Cards, saison 2 épisode 1, version originale, réalisé par Carl Franklin, 2014.

14 Définition de la sagesse d’après Wikipedia.org, consulté le 7 mai 2018.

15 Sexisme en politique : un mal dominant, réalisé par Stéphanie Kaïm, France 5, 2015, 3mn30.

16 Ibid, 3mn40.

17 CARPENTIER, M.L.J. & NOËL, M. FR., Philologie Française ou dictionnaire étymologique, Imprimerie le Normand Fils, Tome Premier, 1810, p.463.

18 BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, revers de quatrième de couverture.

19 BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, p.9

 

Le triomphe du mal

20 Le Monde Diplomatique, numéro 760, Juillet 2017, p.27.

21 MACHIAVEL, Le Prince, Le Livre de Poche, 2000 (Publié pour la première fois en 1532), p.174.

22 LEVITT, Steven D. & DUBNER, Stephen J., Freakonomics, Folio Actuel, 2014, p.47.

23 LEVITT, Steven D. & DUBNER, Stephen J., Freakonomics, Folio Actuel, 2014, p.47-48.

24 Le courrier international, n°1318 du 4 au 10 février 2016, p.24.

25 Pierre Bouvier pour Le Monde, « Ségolène Royal ’est de droite’… selon Pierre Bourdieu », le 5 octrobre 2006. Voir : www.lemonde.fr/societe/article/2006/10/05/segolene-royal-est-de-droite-selon-pierre-bourdieu_8200738_3224.html, consulté le 28 mai 2016.

26 OFFERLE, Michel, Les Partis politiques, PUF, Que sais-je ?, 2012, p.47.

 

La politique, un monde malsain ?

27 ALAIN, Propos sur les pouvoirs, Folio, 1985 (première édition : 1925), 384 pages.

28 Lord Acton, lettre au Bishop Mandell Creighton en 1887 : “Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men.”

29 BAKOUNINE, Michel, Catéchisme révolutionnaire, L’Herne collection Carnets, 2009, p.45-46.

30 Hugo Domenach pour Le Point, « Philippe Pascot : ’Plus tu es un truand, plus tu as de chances d’être réélu’ », le 27 février 2014. Voir : www.lepoint.fr/politique/philippe-pascot-plus-tu-es-un-truand-plus-tu-as-de-chances-d-etre-reelu-27-02-2014-1796086_20.php, consulté le 29 mars 2016.

31 Esarey, J., & Chirillo, G. (2013). “Fairer Sex” or Purity Myth? Corruption, Gender, and Institutional Context. Politics & Gender, 9(4), 361-389. doi:10.1017/S1743923X13000378

32 Philippe Pascot invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC le 7 mars 2016, à propos de son livre Pilleurs d’État, édition Max Milo. Voir : rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-pascot-plus-les-elus-montent-en-haut-de-la-pyramide-plus-ils-s-en-mettent-plein-les-poches-770419.html, consulté le 29 mars 2016.

33 Philippe Pascot invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC le 7 mars 2016, à propos de son livre Pilleurs d’État, édition Max Milo. Voir : rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-pascot-plus-les-elus-montent-en-haut-de-la-pyramide-plus-ils-s-en-mettent-plein-les-poches-770419.html, consulté le 29 mars 2016.

34 Sergio Peçanha & Simon Romero pour le New York Times, le 17 mars 2016, « Corruption Scandals in Brazil Reach All the Way to the Top ». Voir : www.nytimes.com/interactive/2016/03/17/world/americas/corruption-scandals-in-brazil-reach-all-the-way-to-the-top.html, consulté le 29 mars 2016.

35 SERFATI, Claude, L’industrie française de défense, La Documentation française, coll. « Les Etudes », Paris, 2014. Tiré de Le Monde Diplomatique, n°745, Avril 2016, p.15.

36 Le Monde Diplomatique, Juin 2017, p.16.

37 Courrier international n°1373, p.10.

38 Business culture and dishonesty in the banking industry, COHN Alain, FEHR Ernst, ANDRE Michel, Nature volume 516, pages 86–89 (04 December 2014), doi:10.1038/nature13977

39 Le Monde, Les banquiers, tricheurs par culture, le 19 novembre 2014. Voir : http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2014/11/19/les-banquiers-tricheurs-par-culture_4526122_3234.html, consulté le 22 mai 2018.

40 Hugo Domenach pour Le Point, « Philippe Pascot : ’Plus tu es un truand, plus tu as de chances d’être réélu’ », le 27 février 2014. Voir : www.lepoint.fr/politique/philippe-pascot-plus-tu-es-un-truand-plus-tu-as-de-chances-d-etre-reelu-27-02-2014-1796086_20.php, consulté le 29 mars 2016.

41 Pour en savoir plus, lire Dylan Matthews et Zack Beauchamp, pour vox.com, « The UN library announced its most-checked-out book of 2015. It’s kind of disturbing. », le 7 janvier 2016. Voir : www.vox.com/2016/1/6/10724560/un-library-war-crimes, consulté le 8 janvier 2016.

42 Article de rue89 par Michael Pichat et F.-Anne Ray : « Les politiques, pas seuls responsables de leur image déplorable ». Précisons toutefois que nous ne partageons pas les conclusions des auteurs à partir de ce constat empirique. Voir : rue89.nouvelobs.com/2015/12/28/les-politiques-seuls-responsables-image-deplorable-262624, consulté le 29 décembre 2015.

43 Courrier International, n°1298, du 17 au 23 septembre 2015, p.7.

44 EHRHART, W. D., Passing Time : Memoir of a Vietnam Veteran against the War, Mc Farland, 1986, p.183 : citation originale : «  I am not gonna be the first American president to lose a war ».

45 Robert M. Gates, Duty : Memoirs of a Secretary at War, Knopf, New York, 2014, Tiré de Le Monde diplomatique, n°746, Mai 2016, p.6.

 

L’expertise du politique.

1 STIGLITZ, Joseph E., Making Globalization Work, W.W. Norton & Company, Inc., 2006, p.232, citation originale : “To think that one can rely on some international technocrats for the solution to what is a quintessentially political issue is not just nonsense but dangerous, for those seeming technocrats may well reflect particular interest groups”.

2 PLATON, Gorgias, FLAMMARION, 2007, p.151.

3 Ibid, p.144.

4 SCHOPENHAUER, Arthur, L’art d’avoir toujours raison, Les éditions Circé, 1990, p.7,9.

5 TESTART, Jacques, L’humanitude au pouvoir : comment les citoyens peuvent décider du bien commun, SEUIL, 2015, p.33.

6 BOUTMY, Émile, Quelques idées sur la création d’une Faculté libre d’enseignement supérieur, 1871.

7 WEIL, Simone, Note sur la suppression générale des partis politiques, Editions de l’Herne, 2014, p.17.

8 MLODINOW, Leonard, The Drunkard’s Walk: How Randomness Rules Our Lives, Vintage Books, 2009, p.10.

9 SUROWIECKI, James, The Wisdom of Crowds : Why the many are smarter than the few, Abacus, 2004, p.31.

 

Un immobilisme patent.

1 VAN REYBROUCK, David, Contre les élections, traduit par ROSSELIN, Isabelle & NOBLE, Philippe, Actes Sud 2014, p.112.

2 MANENT, Pierre, Histoire intellectuelle du libéralisme, Broché, 2012, voir Chapitre II : Machiavel et la fécondité du mal, p.38.

3 MACHIAVEL, Le Prince, Le Livre de Poche, 2000 (Publié pour la première fois en 1532), p.94-95.

4 MACHIAVEL, Le Prince, Le Livre de Poche, 2000 (Publié pour la première fois en 1532), p.94-95.

5 BOUCHERON Patrick, Un été avec Machiavel, Équateurs parallèles, mai 2017, revers de quatrième de couverture. p.53-54.

6 MONTESQUIEU, De l’Esprit des Lois, Livre XI, chapitre IV.

7 VAN REYBROUCK, David, Contre les élections, traduit par ROSSELIN, Isabelle & NOBLE, Philippe, Actes Sud 2014 p.176.

 

 

 


 

Sources notes de bas de pages

 

 

a College Board, Student Descriptive Questionnaire (Princeton, NI: Educational Testing Service, 1976-77) tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.198.

b P. Cross, “Not Can but Will College Teaching Be Improved?” New Directions for Higher Education 17 (1977): 1-15 tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.198.

c B. M Bass and F. J Yamarino, “Congruence of Self and Others’ Leadership Ratings of Naval Officers for Understanding Successful Performance,” Applied Psychology 40 (1991): 437-54, tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.199.

d David Dunning et al., “Flawed Self-Assessment: Implications for Health, Education, and the Workplace,” Psychological Science in the Public Interest 5, n°3 (2004): 69-106, tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.214.

e Jocelyn Tracey et al., “The Validity of General Practitionners’ Self Assessment of Knowledge: Cross Sectional Study,” BMJ 315 (November 29, 1997) : 1426-28.

f Dunning et al., “Flawed Self-Assessment”, tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.198.

g SVENSON, O. “Are We All Less Risky and More Skillfult than Our Fellow Driver?” Acta Psychologica 47 (1981): 143-148, tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.199.

h Entre autres : E. Pronin et al., “The Bias Blind Spot : Perception of Self versus Others”, Personality and Social Psychology Bulletin 28 (2002): 369-81: Emily Pronin, “Perception and Misperception of Bias in Human Judgment”, Trend in Cognitive Sciences 11, n° 1 (2006): 37-43 tiré de MLODINOW, Leonard, Subliminal : How Your Unconscious Mind Rules Your Behavior, Vintage Books, 2013, p.214.

1 2 3 4 5 6 8