Village planétaire, semaine du 21 au 28 décembre 2017

with No Comments

Aww

#selfie #instagood #happy #posey (reddit)

Suite du shooting ici et
Bonus ici et .


Politique

 

Un document des services diplomatique britannique concernant la massacre de la place Tian’anmen vient d’être déclassifié. Pour rappel, d’importantes manifestations s’y sont déroulées entre le 15 avril 1989 et le 5 juin 1989 pour dénoncer la corruption et réclamer des réformes politiques et démocratiques. Organisé par des étudiants, des intellectuels et des ouvriers chinois, il constitue probablement le plus important événement politique de l’après-Révolution culturelle. Les manifestations conduiront à l’instauration de la loi martiale le 20 mai 1989, puis à l’intervention de l’armée le 4 juin 1989. La répression se soldera par de nombreux morts, mais les chiffres demeurent contestés. Ecrit le 5 juin 1989 par celui qui était alors l’ambassadeur britannique en Chine, le document estime le nombre de civils tués à “au moins 10 000”. Il décrit également avec précision les atrocités qui s’y sont déroulées (voir source). L’ambassadeur explique que ses informations proviennent d’un membre du Conseil d’Etat chinois, une source qui a “auparavant prouvé sa fiabilité”. Il contredit la version officielle chinoise estimant entre 200 et 300 civils le nombre de morts, mais confirme la version d’une autre source confidentielle du gouvernement américain datant de 2014, expliquant que l’estimation interne du régime communiste comptabiliserait 10 454 civils tués. (Independent) [en]

– Une enquête édifiante de Der Spiegel sur la Somalie, “l’État le plus en faillite de tous les États” en guerre depuis près de 30 ans. Au Country Club de Mogadiscio, une capitale “encore gouverné[e] par les seigneurs de guerre”, l’élite somalienne tire profit d’un conflit ayant fait 1,5 million de morts (notamment des civils), ayant déplacé près de 2,5 millions de Somaliens et conduit plus d’1 million d’entre eux à quitter le pays. On retiendra que les élections n’y sont “guère plus qu’un festival de bakchichs”, que les seigneurs de guerre sont devenus des chefs religieux “avant tout parce que c’est plus facile de mobiliser des jeunes”, que la plupart des personnalités politiques ainsi que la totalité des entreprises “paient des pots-de-vin pour être protégées”. En raison du chaos qui y règne, on peut devenir à Mogadiscio “riche comme nulle part ailleurs”. La majeure partie de l’aide humanitaire internationale disparaît, ce qui fait dire aux employés des Nations unies que “les choses ne changeront que quand l’aide cessera, car l’argent ne fait qu’alimenter la corruption et l’instabilité”. D’un point de vue géopolitique, l’influence turque croît rapidement sur place. Enfin, la conclusion de l’enquête est assez marquante : “La Somalie, résume Mac [un des dealmakers douteux de la ville], est un pays où presque tout est cassé, où presque tout est difficile à trouver, c’est un “État vierge” sans sécurité ni structures. Ce sont les meilleures conditions possible pour faire du business. Et de conclure : “C’est fantastique.””. (Courrier international)

 

Tokyo in the rain (reddit)

 

Retour sur la déclaration du président des États-Unis qui reconnaît Jérusalem comme la capitale d’Israël. Le rédacteur en chef du journal israélien Ha’Aretz explique “Pourquoi Israël est-il le seul État au monde à ne pouvoir fixer librement sa capitale ?” : “Parce que cette ville est un des dossiers les plus sensibles d’un conflit israélo-palestinien toujours non résolu et que la communauté internationale, appuyée par le droit international [la résolution 181 de novembre 1947], estime que le statut de Jérusalem, de par sa signification politique et spirituelle pour une large partie de l’humanité, est une affaire internationale qui ne relève pas seulement de la souveraineté des Israéliens et des Palestiniens”. Cette résolution proposait “la partition de la Palestine en deux États, respectivement juif et arabe, tandis que Jérusalem, sacrée pour les trois grandes religions, était censée devenir un territoire internationalisé et libre d’accès pour les citoyens du monde”. (Ha’Aretz)Pour la droite israélienne, “Jérusalem est mentionnée plus de 850 fois dans la Bible mais pas une fois dans le Coran”, la ville est donc ‘la capitale éternelle et incontestée d’Israël” (Yediot Aharonot). A l’inverse, pour le quotidien palestinien Al Hayat Al-Jadida, “Jérusalem a été la première quibla [lieu vers lequel [les musulmans] s’orient[ent] lors de la prière; elle a été remplacée par La Mecque du vivant de Mahomet]”. C’est donc le troisième lieu saint et pour les musulmans “une partie essentielle de leur culture et de leur conscience, pierre angulaire parmi les pierres angulaires de leurs convictions religieuses.” Pour L’Orient-Le Jour, Donald Trump “est en train de sortir les Etats-Unis de l’histoire du Moyen-Orient” en “[décrédibilisant] Washington en tant que principal médiateur du processus de paix israélo-palestinien”. Enfin, le New York Times explique la décision de Trump par sa volonté de satisfaire les derniers électeurs qui le soutiennent tandis que le journal Project Syndicate rappelle que seuls “20 % des Américains (Américains d’origine arabe et juifs américains compris) se déclarent favorables au déménagement de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem“. (Synthèse du dossier du Courrier international n°1415)

Malgré une élection très contestée, le président sortant Juan Orlando Hernández a été réélu président du Honduras. Le conservateur, proche du Parti National et allié des Etats-Unis est régulièrement accusé de corruption. Selon la Constitution hondurienne, l’homme ne devait pas être autorisé à briguer un nouveau mandat. Toutefois, une décision de justice prise en 2015 lui a permis de participer au scrutin. Passés inaperçu tandis que le Venezuela faisait les gros titres, les soupçons de fraudes se sont multipliés. D’après le journal espagnol Público, son opposant avait cinq points d’avance avant trois pannes informatiques successives du système de décompte des voix. Candidat d’une coalition de gauche, Salvador Nasrall avait promis une Assemblée constituante.

La mission de l’Union européenne et l’Organisation des Etats américains ont “reconnu l’existence d’irrégularités et jugé raisonnables les demandes de l’opposition, qui exigeait que soient analysés plus de 5 000 procès-verbaux qui avaient été transmis tardivement, après la panne du système [le 7 décembre, le Tribunal Suprême Electoral a accepté de recompter 4 753 urnes].” Dans ce pays de 9 millions d’habitants, où 60 % de la population vit sous le seuil de pauvreté et 20 % dans une extrême pauvreté, la fronde n’a pas tardé à mobiliser la rue. Le Honduras étant un des pays les plus violent au monde, ces troubles avaient conduit l’Etat à décréter l’Etat d’urgence et un couvre feu. Après trois semaines de controverses, le président sortant a finalement été réélu. D’après le site hondurien Contra Corriente“Le président [Juan Orlando Hernández] est déclaré réélu malgré un processus anticonstitutionnel et des soupçons de fraude électorale”Le secrétaire général de l’OEA (Organisation des États américains, qui regroupe les pays d’Amérique), Luis Almagro, a appelé le Honduras à organiser une nouvelle élection “face à l’impossibilité de voir clairement les résultats du scrutin” Un appel catégoriquement refusé par le camp vainqueur. Le gouvernement Trump a salué la victoire du président sortant. (Courrier international).

 


Economie

 

Le coût d’une centrale solaire a chuté de près de 70 % depuis 2009. Ainsi, le photovoltaïque est devenu la source d’électricité ayant la plus forte croissance. D’ici peu, des centrales au Mexique produiront de l’électricité pour un coût inférieur à 2 centimes d’euro le kilowattheure. (Manager Magazine) La production d’électricité solaire photovoltaïque ne représentait que 1,8 % de la production totale d’électricité au niveau mondial en 2016, mais les capacités mondiales ont augmentés de 50 % la même année. Cette croissance est dominée par la Chine, qui a conquis 80 % du marché mondial. Elle possède en effet neuf des dix principales entreprises de production de panneaux photovoltaïques. La France se situe au quatrième rang de la production d’énergie photovoltaïque en Europe, après l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. En France, cette dernière correspondait l’an dernier à 1,7 % de la consommation brute d’électricité française.(France info) Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, on propose cette conférence de Ramez Naam pour la Singularity University. (38mn, [en])

 

La centrale solaire Noor au Maroc, la plus grande du monde, produira 580 MW une fois terminée (Electramaroc)

 

Excellent documentaire d’Arte sur la banque HSBC. La Hongkong and Shanghai Banking Corporation, fondée à Hong Kong en 1865 par des commerçants écossais liés au trafic d’opium, a toujours opéré à la limite de la légalité. L’enquête revient sur l’histoire mouvementée de cette banque à l’ADN pirate, ainsi que son rôle dans le développement d’Hong Kong en tant que place financière mondiale. Grâce à son succès, HSBC est devenu un empire tentaculaire. Si elle était un Etat, elle serait la cinquième puissance financière mondiale. Devenue non seulement “Too Big To Fail”, mais également “Too Big To Jail” – trop grosse pour être condamnée, le documentaire s’attarde sur les amendes dérisoires infligées à la banque malgré des preuves accablantes, malgré son rôle de champion mondial de la création de sociétés offshore. L’enquête se conclut sur le rapprochement récent entre la banque et le parti Communiste Chinois. (Arte), (Télérama)

– Il est toujours possible de s’inscrire pour le prochain tirage au sort du revenu de base qui aura lieu en janvier. L’heureux gagnant recevra 1 000 euros par mois pendant un an. (Monrevenudebase)

 


Sciences & Société

 

A voir : le top 100 des photos de 2017 du magazine Time.

L’espérance de vie chute aux Etats-Unis pour la deuxième année consécutive : 81,1 ans pour les femmes et 76,1 ans pour les hommes. Le nombre croissant d’overdose expliquerait en partie ce résultat. (CNN) [en] Pour aller plus loin, l’espérance de vie mondiale était de 71,5 ans en 2013. En France, elle est de 79,3 ans pour les hommes et de 85,5 ans pour les femmes (2014).

– D’après le Guardian, la majorité des médias exagère la prise de poids moyenne des individus pour la période des fêtes. En moyenne, on constate un gain net de 0,48 kg par individu. Toutefois, cette prise de poids semble très difficile à perdre durant l’année. La période des fêtes serait donc un des principaux responsables de l’augmentation du poids à l’âge adulte. Aux Etats-Unis, le poids moyen d’un adulte a augmenté de 8.6 kg en moins de 40 ans. (The Guardian) (New England Journal of Medicine) [en]

– Rappelons que la corrélation n’implique pas la causalité. Cela étant dit : une étude sur des enfants montrerait que la consommation hebdomadaire – ou plus – de poisson améliorerait la qualité de leur sommeil, ainsi que leur résultat au test de QI (+4 points). (Nature) [en] Une autre étude de la Johns Hopkings Bloomberg School of Public Health suggère qu’un régime alimentaire riche en tomates et en pommes permettrait de limiter le déclin des poumons d’ex-fumeurs, voir dans certains cas, de réparer des dommages (HUB) [en]. Continuons notre propagande “5 fruits et légumes par jour” : une étude publiée dans Neurology [en] constate que les adultes âgés qui consommaient au moins une portion de légumes verts par jour présentent une santé cognitive équivalente à celle de cerveau onze ans plus jeune. Enfin, des liaisons dans certaines zones du cerveau prédisposeraient un comportement criminel. (PNAS) [en]

65 % des français ne partent jamais durant les vacances d’hiver (entre début décembre et fin mars). Une donnée à comparer à celle, beaucoup plus basse, des français qui ne partent jamais durant les vacances d’Eté : 30 %. Selon le sociologue Jean Viard, spécialisé sur les questions des vacances et des loisirs : “Il ne faut pas se leurrer, les vacances d’hiver, c’est une pratique de milieu social favorisé.” Ainsi, alors que seuls 17 % des français partent au ski au moins un an sur deux, c’est le cas de 40 % des cadres, 31% des personnes à hauts revenus, 33% des diplômés du supérieur et 22% des Franciliens.(Rue89) (Rapport, 2010). Sans transition, on notera que le mot neige n’existe pas dans la langue zoulou.

– Cette carte datant de 1881 montre le temps nécessaire pour atteindre différents points en partant de Londres :

 

 

En vert, les destinations atteignables en 10 jours ou moins, en jaune, celles atteignables entre 10 et 20 jours, en rose, entre 20 et 30 jours, en bleu, entre 30 et 40 jours, et en marron, les destinations nécessitant plus de 40 jours. (reddit)

– Bonne enquête du monde intitulée “L’athéisme, ce tabou du monde musulman”. On retiendra qu’il n’existe pas en arabe de mot spécifique pour dire l’athéisme. En effet, “les termes utilisés – mulhid, murtad ou kafir – évoquent davantage l’hérésie ou l’apostasie et ont une connotation péjorative”. C’est pourquoi il est souvent considéré comme un blasphème, une offense à la religion ou un trouble à l’ordre public. L’athéisme est pénalisé dans environ trente pays musulmans, et passible de la peine de mort dans quatorze d’entre eux (notamment l’Afghanistan, l’Iran, le Pakistan, le Qatar, l’Arabie saoudite, et le Yemen). Dans les faits, il est toutefois assez rare que la peine soit appliquée.

L’athée pose notamment problème parce qu’il n’appartient à aucune communauté. Selon l’historien des religions Dominique Avon : « Si vous êtes Libanais, vous pouvez appartenir, dans la loi, à dix-huit communautés différentes. Si vous êtes Egyptien, vous pouvez être musulman, chrétien ou juif. Le droit est appliqué à des groupes, et pas à des individus ; il est d’abord communautaire. Or un athée n’entre dans aucune catégorie prévue dans le droit musulman. Sinon celle de l’apostasie. ».

L’article souligne également le rôle d’Internet, qui aurait permis de faire prendre conscience à de nombreux athées du monde musulman qu’il est possible de douter, de se poser des questions, et qu’ils ne sont pas seuls. Il se conclut par l’Association des libres-penseurs, une organisation explicitement athée, récemment reconnue par les autorités tunisiennes, ce qui constitue une “première dans le monde arabo-musulman”. (Le Monde)

Dans le monde, 63 % des interrogés s’estiment religieux, 22 % non-religieux, 11 % athées et 4 % ont répondu qu’ils ne savaient pas. Contrairement aux idées reçues, la religion ne décline pas, le nombre d’interrogés se déclarant religieux a augmenté par rapport à une étude similaire menée en 2012, et “deux tiers des moins de 34 ans interrogés se considèrent croyants contre 60% dans les autres tranches d’âge”. Dans toutes les strates de la société on constate que les croyants sont majoritaires, même si les personnes sans éducation et les moins riches ont tendance à être plus religieuses. L’Europe de l’Ouest est la région la plus athée au monde, avec près de 43 % de croyants, suivis de près par l’Océanie avec 44 %. L’Afrique est la région la moins athée au monde avec près de 86 % de ses habitants se déclarant croyants. La Thaïlande (94 %), l’Arménie, la Géorgie et le Maroc sont les pays les plus religieux au monde, tandis que la Chine (61 %), le Japon, la Suède et la République Tchèque sont les pays les plus athées. En France, on comptabilise 40 % de croyants, 35 % de non-croyants, 18 % d’athées convaincus et 7 % d’indécis. L’Espagne, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, ou encore les Pays-Bas sont plus athées que le France. (Slate), (Etude WIN/Gallup) [en]

 


Internet & Blockchain

 

– En bref, Benjamin Netanyahu qui affirme dans une vidéo : « Le sort des banques est-il de finir par disparaître ? Oui. La réponse est oui. Est-ce que ça doit arriver demain ? Et avons-nous besoin de le faire via Bitcoin ? C’est un point d’interrogation. » (Journal du Coin) L’Estonie poursuit son projet de crypto-token en dépit de la frilosité de la BCE et de son président Mario Draghi. Les contours du projet demeurent encore un peu flous, mais le projet s’appliquera sans doute à la “nation digitale” composée des 27 600 e-résidents estoniens provenant de 151 pays. (Qz) [en] La plateforme Youbit fait faillite suite à un deuxième piratage de près de 17 % de ses actifs. On ne le répétera jamais assez : sortez vos cryptomonnaies des échanges centralisés. (Journal du Coin)

– Charlie Lee, le fondateur du Litecoin (LTC) – la 5ème plus grosse cryptomonnaie fortement inspirée du Bitcoin – a vendu et donné l’ensemble de ses Litecoins. Pour expliquer sa décision, il a parlé d’un “conflit d’intérêt”. En effet : « Chaque fois que je tweet sur le prix du litecoin ou que j’annonce une bonne ou [une mauvaise]  nouvelle, je suis accusé de le faire pour un bénéfice personnel. Certaines personnes pensent même que je shorte le LTC. Donc, dans un sens, si j’ai autant d’influence, c’est un conflit d’intérêts pour moi que de détenir des LTC et de tweeter à ce sujet ». Très suivi sur Twitter, Charlie Lee a plus de 380 000 followers. (Journal du coin)

Selon Morgan Stanley, environ 2 milliards de dollars ont été investi dans des fonds d’investissements liés aux cryptomonnaies en 2017. Le nombre de ces fonds a rapidement augmenté, passant de 11 en 2016 à 84 cette année. Cet intérêt soudain s’explique par l’augmentation rapide de la valeur du Bitcoin. Sur l’ensemble de l’année 2017, la valeur du Bitcoin a connu une hausse de plus de 1 500 % par rapport au dollar. Les fonds d’investissements concernés proposent des rendements annuels astronomiques. En effet, un indice constitué de 120 fonds d’investissements liés aux cryptomonnaies affiche un rendement de près de 1 641 % (!!) depuis le début de l’année. (CryptoDaily) [en]

– La valeur des actions d’une entreprise de thé glacé, Long Island Iced Tea Corp. (LTEA) explose de près de 183 % après qu’elle se soit renommée Long Blockchain Corp. L’entreprise justifie ce choix stratégique par l’intérêt qu’elle porte à cette technologie, sans pour autant avoir expliqué si et/ou comment elle comptait l’exploiter. (CNBC) [en]

– Ce graphique tourne sur les réseaux sociaux, il faut pourtant le prendre avec des pincettes. Premièrement, il s’agit uniquement du Bitcoin et non de la Blockchain. Or une marque de téléphone peut faire faillite ou s’effondrer alors que la téléphonie se porte bien. D’autre part, il est difficile d’identifier la source de ce graphique, l’original ayant été modifié.

 

 

En revanche, notons que selon Andrew Konningham, l’effondrement du Bitcoin équivaudrait à une baisse de 0,6 % du marché boursier. En effet, le Bitcoin représente ~260 milliards de dollars tandis que le S&P 500 représente lui plus de 24 billions. (twitter)

– Une chanson du DJ Gramatik intitulé Satashi Nakamoto (Youtube)


N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions ; newsletter@antiprince.org.
Vous pouvez vous abonner ici.
Cette revue de presse est également disponible sur Steem et Antiprince.org

Leave a Reply